Escroquerie électrifiée ! 4 Faux Mythes Voiture Électrique Mis À Terre. À partir de 2023, saisissez la vérité étonnante sur cette Révolution qui Réduit les Coûts et Éradique les Emis. 🚗💥

Sommaire :

4 idées reçues sur les voitures électriques

Vous cherchez à vous renseigner sur les voitures électriques et ne savez pas si elles sont réellement bonnes pour l’environnement ou si votre achat sera rentabilisé : on a sélectionné 4 idées reçues qui mènent souvent à de la désinformation.

Certes, il existe des arguments pour critiquer les voitures électriques qui ne sont pas parfaites. Par exemple, l’achat d’un véhicule neuf reste un investissement que tous les foyers ne peuvent pas encore se permettre et le marché de l’occasion peine – pour le moment – à rendre leur acquisition plus abordable.

Mais parmi les critiques qui sont souvent faites à ces véhicules, certaines sont partiellement fausses quand elles ne le sont pas totalement.

Retrouvez aussi : les 5 raisons d’acheter une voiture électrique et d’abandonner votre vieux diesel

La moitié des acheteurs regrettent leur achat

C’est une Fake News plutôt récente qui se base sur un sondage effectué par Monta, une start-up qui crée des logiciels de recharges électriques.

Pour résumer sommairement, la société a réalisé une étude dans laquelle un panel de 618 personnes se sont vus poser la question : « Les récentes augmentations des coûts d’utilisation d’un Véhicule Électrique/Hybride rechargeable vous ont-elles fait regretter l’achat/la location d’un VE /Hybride rechargeable ? ».

19% ont donc répondu « oui » et 35% se sont rangés derrière la réponse « Oui, en partie ». Certains médias ont alors aggloméré les deux statistiques pour n’en faire qu’une seule et affirmer que plus de 50% des conducteurs de voitures électriques regrettaient leur achat… C’est une affirmation qui est a minima partiellement fausse, car elle ne rend pas hommage à la nuance apportée par le « en partie ».

En savoir plus  Dépêchez-vous : Fortuneo offre 150€ avant Noël ! À saisir absolument !
fake news voiture électrique

Les voitures électriques ne sont pas si écologiques

Il est évident que si vous achetez une voiture électrique pour faire 20 000 km, l’investissement financier et l’impact écologique ne seront pas rentabilisés. En revanche, si l’on considère qu’un véhicule électrique a un moteur (comme sa batterie) qui peut durer 8 ans et environ 160 000 kilomètres (en fonction des cycles de charges) alors ce type de voiture devient entre 3 et 4 fois moins polluants que les modèles thermiques.

Ajoutons à cela que les batteries sont recyclables et que le prochain système d’aide d’État sera conditionné – en partie – par les émissions de CO2 de ces véhicules de leur conception à leur distribution : les constructeurs auront donc tout intérêt (s’ils veulent profiter des aides) à produire plus efficacement et favoriser les circuits courts.

Les options font perdre de la batterie et coûtent plus cher

Perdez-vous de l’autonomie si vous branchez votre téléphone ou si vous écoutez la radio ? Oui. Est-ce une perte suffisante pour en faire un point négatif ? Non.

L’autre argument consisterait à dire que l’utilisation de la batterie créerait alors des surcoûts et de son côté, l’ADAC a mené une enquête et établie un tableau des dépenses supplémentaires que crée l’utilisation d’équipements sur une voiture thermique ou sur une électrique : *spoiler* l’essence est toujours plus onéreuse…

Équipements Puissance en watts Consommation d’essence pour 100 km Surcout d’essence Surcout d’électricité
Chauffage 2 000 2 L 3,40 € 0,88 €
Ventilation centrale 170 0,17 L 0,29 € 0,07 €
Feux de croisement 125 0,125 L 0,21 € 0,06 €
Phares antibrouillard 110 0,11 L 0,19 € 0,05 €
Siège chauffant 100 0,1 L 0,17 € 0,04 €
Port USB 100 0,1 L 0,17 € 0,04 €
Allume-cigare 180 0,18 L 0,31 € 0,08 €
Radio 20 0,02 L 0,03 € 0,01 €
GPS 10 0,01 L 0,02 € moins de 0,01 €

Retrouvez aussi : où recharger sa voiture électrique gratuitement ? 4 astuces pour ne pas dépenser un euro à la borne

2035 va tuer l’industrie automobile européenne

Il est sûr que l’interdiction d’acheter des voitures thermiques neuves en 2035 a fait réagir les réseaux-sociaux, les médias, les politiques, etc. et s’il est vrai qu’à l’heure actuelle les classes moyennes ne peuvent probablement pas acheter un véhicule électrique neuf (car il s’agit d’un véritable investissement), il convient de rappeler deux éléments :

  • L’interdiction européenne ne concerne pas les ventes d’occasions,
  • L’Allemagne a « obtenu gain de cause » et proposera des carburants de synthèse au-delà de cette date.
En savoir plus  Offre Black Friday incontournable d'OMTech : personnalisez vos cadeaux de Noël avec éclat ! Attrapez-la maintenant !

Il faut également considérer que plus le nombre de véhicules vendus augmentera, plus leur prix baissera. Nous l’évoquions plus haut, mais le nouveau système pour profiter des aides d’État prendra en compte l’impact environnemental de la conception du véhicule à sa distribution.

Cela signifie donc qu’une voiture électrique fabriquée en Chine et expédiée en France risquerait de ne pas être éligible et de coûter plus cher qu’un véhicule fabriqué en Europe. Renault a d’ores et déjà annoncé qu’il serait 100% électrique d’ici 2030 (ses voitures sont principalement construites à Douai) et Tesla pourrait construire une usine en France.

L’argument du « passage à l’électrique qui ne profiterait qu’à la Chine » est donc faux.

Aymeric du blog Les meilleures comparatifs et avis
Les derniers articles par Aymeric du blog Les meilleures comparatifs et avis (tout voir)
En savoir plus  Call of Duty révolutionne le gaming avec une IA révolutionnaire pour modérer les chats vocaux. Préparez-vous à une expérience inédite et sans compromis !