Le satellite céleste qui embrase la nuit : une étoile scintillante à coup sûr !

Sommaire :

Le satellite BlueWalker 3: à la fois révolutionnaire et source de pollution lumineuse

Le satellite BlueWalker 3 permet de transformer un téléphone portable en téléphone satellite, mais la pollution lumineuse qu’il émet est un effet secondaire important.

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Nature, l’énorme satellite de communication de nouvelle génération BlueWalker 3 est devenu l’un des objets spatiaux les plus lumineux visibles dans le ciel nocturne. Si ce satellite est révolutionnaire pour sa capacité à transformer de simples smartphones en téléphones par satellite, il pose également un plus grand problème de pollution lumineuse dû à sa capacité de réflexion de la lumière. Les grandes constellations de satellites de communication qui se développent rapidement perturbent déjà les observations des astronomes et posent de nouveaux défis dans la course à l’espace. BlueWalker 3 est le satellite le plus brillant en orbite basse à ce jour, mais les scientifiques craignent qu’il ne s’agisse que d’un début…

Les astronomes préviennent du risque d’un ciel nocturne plus lumineux

Au début de cette année, BlueWalker 3 est devenu le premier satellite à réussir à acheminer un appel audio entre deux smartphones non modifiés, sans avoir recours à des antennes de téléphonie cellulaire. Les auteurs de l’article de Nature (en anglais) disent comprendre l’impact positif que ces satellites de nouvelles générations peuvent avoir sur l’amélioration de l’accès à l’internet et de la communication dans certaines régions du monde. Mais d’un autre côté, ils espèrent que leur travail incitera l’industrie spatiale et les consommateurs à soutenir des technologies qui réduisent la pollution lumineuse.

Les pistes de réflexion sont nombreuses. Par exemple, les entreprises de la filière spatiale pourraient modifier la conception des satellites pour refléter moins de lumière. Les autorités de régulation pourraient également exiger une évaluation de l’impact d’un satellite sur le ciel nocturne dans le cadre du processus d’autorisation avant une mise sur orbite.

Jeremy Tregloan-Reed, un astronome et l’un des auteurs de l’article de Nature explique : « Il faut étouffer ce problème dans l’œuf avant qu’il ne prenne de trop grosses proportions. Si c’est le cas, le ciel nocturne s’en trouvera complètement modifié ».

Selon ces nouvelles recherches, le satellite de nouvelle génération BlueWalker 3 est à peu près aussi brillant que Procyon, la huitième étoile la plus brillante visible depuis la Terre. Seuls la Lune, Jupiter, Vénus et 7 étoiles de notre ciel nocturne sont plus lumineux que BlueWalker 3. L’étude de Nature se base sur des observations d’astronomes professionnels et amateurs menées aux États-Unis, au Chili, au Mexique, en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas et au Maroc.

En pratique, plus un satellite est grand plus il est lumineux, car sa surface de réflexion est plus importante et BlueWalker 3 a surface totale de 64 m2. Il s’agit pour l’instant du plus grand réseau de communication commercial présent en orbite basse, mais il pourrait bientôt être dépassé puisqu’il ne s’agit que d’un prototype pour une future constellation de satellites encore plus grands développés par AST SpaceMobile et soutenus par la société américaine de communication AT&T.

Les traînées lumineuses de satellites, semblables à des étoiles, rendent plus difficile l’observation des constellations par les astronomes. Ils augmentent également la luminosité du fond du ciel, ce qui rend beaucoup plus difficile l’observation des nébuleuses, des nuages de poussière et d’autres détails plus fins du ciel nocturne. Il y a également des conséquences sur Terre, car un ciel nocturne plus lumineux pose des problèmes à la faune, notamment aux oiseaux qui se déplacent grâce à la lumière des étoiles.

Aymeric du blog Les meilleures comparatifs et avis